Benjamin Sandri

 

  1. Sète, ville singulière

                 

           

    Sète a toujours été pour moi une ville attirante, une certaine âme et singularité se dégagent de cette ville. Son passé industriel dût à son port florissant au temps des colonies en ont fait aujourd'hui une ville marquée par le chômage et la misère ambiante, les ouvriers sont partis mais l'esprit ouvrier est pleinement vivant. Les séquelles d'une ancienne ville communiste en reste bien présent, forgé dans le métissage et par leur dur labeur de ces prolétaires.

    J'ai construit cette série photographique autour de ces signes que l'ont retrouvent disséminés, fragmentés. De ces gens et de ces lieux qui représentent pour moi au mieux l'âme de cette ville que j'affectionne.

    J'ai arpenté les rues, à l'affût des signes qui ont tant modelés ma vision de cette ville au caractère si singulier. Sa géographie quasi insulaire en fait aussi un endroit culturellement et idéologiquement fort, ces habitants ont une manière d'être et de vivre que l'ont ne retrouvent pas dans les villes pourtant voisines. Les rencontres au coin d'une rue se faisait facilement et les discutions s'entamaient d'elles-mêmes, les photographier étaient tout aussi naturel. Ces gens sont fiers de leur identités et ne sont pas gênés par leurs images, ils se dévoilent sans retenus. Comme une fierté de faire partie de ce monde qui a construit l'identité de la presque-île.

    Ce travail photographique se situent aux antipodes de la carte postale que l'ont peut avoir d'une ville balnéaire au sable fin. La mer est présente mais ne rime pas avec vacances pour ces gens. Elle est le signe de l'industrie, du commerce, de la pêche florissante du passé et des vagues d'immigrations venant de cette mer qui ont forgé l'identité de la ville.  


Développé avec Berta.me