Deux pour Jesus-Christ

Elder Guteluis est un missionnaire mormon qui a placé le sacrifice au cœur de ses convictions. Il officie à Bruxelles, mais en fait, il est de partout et de nulle part. Né en 1993 au Japon, d'une mère péruvienne et d'un père japonais. Quelques mois après son arrivée au monde, ses parents divorcent. Il passe son enfance entre le Pérou et son pays natal, avant de suivre sa mère en Arizona qui se remarie avec un américain membre de l'église. À l'âge de 15 ans, Elder Guteluis part en voyage en Utah, où il rencontre des missionnaires de l’église de Jésus-Christ des Saint des Derniers Jours. Personne n'était mormon dans sa famille. Son engagement, il ne le doit qu'à lui et à cette rencontre. Leur message de foi et la promesse de la vie éternelle auprès de ses proches le touchent et le poussent à se convertir. « c'est à travers la prière, que j'ai reçu le message du Saint-Esprit de partir en mission pendant deux ans », confie-t-il. En décembre 2012, il commence sa formation au « Missionary Training Center », en banlieue de Salt Lake City en Utah, en présence de milliers d'autres fidèles. Il est formé à une langue étrangère, afin qu’il puisse s’ouvrir aux autres et les convertir à leur tour. En aidant les gens à se rapprocher de Jésus-Christ, à recevoir l'évangile rétabli avec le Livre de Mormon. Lui et ses confrères sont ensuite envoyés aux quatre coins du monde.

 

La vie d'Elder Guteluis est alors une vie d'errance, de paroisse en paroisse. Début 2013, il débarque à Paris, part pour Bruxelles, atterrit à Chartres, revient à Paris, se rend à Luxembourg et retourne à Bruxelles. Il officie dans la capitale belge jusqu'en décembre 2014. Sa mission de deux ans s'est finie là, dans un appartement loué par l’église, à Woluwé-Saint-Lambert. Il est reparti chez lui, en Arizona. Une nouvelle vie a commencé. « Je veux faire des études de commerce, travailler dans les affaires. » Une nouvelle vie, mais il restera toujours mormon.